La myoténofasciotomie

Coucou!😊

Adèle a eu rendez-vous lundi 05/02/2018 avec le Professeur Nazarov à Barcelone. Elle va subir une opération appelée Myoténofasciotomie le 15 mai 2018.
La myoténofasciotomie se pratique en cas de rétractions musculaires.
Le Pr Nazarov va pratiquer 26 incisions sur le corps d'Adèle(de la tête au pieds). Pour faire court il incisera les fibres musculaires pathologiques.
Cela permettra à Adèle, on l'espère, d'être plus libre de ses mouvements, de pouvoir mettre les pieds à plat, de gagner en équilibre, d'avoir une meilleure préhension, peut-être d'éliminer son strabisme, d'éviter les déformations... de découvrir son corps autrement... Une opération donc réellement bénéfique pour Adèle.
L'opération durera environ 30 minutes sous anesthésie générale.

Mais tout cela a un coût: 4800 euros( hors transport, logement...) 

Ci-dessous un descriptif qui vous expliquera plus précisément ce qu'est la myoténofasciotomie et ses effets.

😘

La myoténofasciotomie permet de traiter les problèmes musculaires liés aux contractures qui se forment chez les patients souffrant notamment de paralysie cérébrale.
Ces contractures, provenant de la dégénérescence des tissus, empêchent les mouvements de se faire normalement et provoquent des déformations articulaires. Il y a des contractures des tissus mous (contractures musculaires) et des articulations (contractures articulaires). Les contractures des tissus mous sont dues à des cellules détruites par le processus dégénératif de dystrophie, elles ne peuvent plus exercer leur fonction. Par exemple, s’il s’agit de cellules musculaires : elles ne peuvent plus se contracter et se décontracter. En perdant leur fonction et leur élasticité, ces cellules pathologiques empêchent l’appareil moteur de fonctionner correctement : elle limitent les mouvements, bloquent partiellement la croissance normale du corps, provoquent la formation de difformités et de luxation des extrémités et exacerbent le processus dégénératif de dystrophie en exerçant une pression sur les vaisseaux sanguins.

La myoténofasciotomie consiste à réaliser des opérations sous-cutanées( fermées) qui sont pratiquées avec un scapel fin, en sélectionnant seulement les fibres pathologiques qui limitent les mouvements. Lorsque la fibre pathologique est coupée sur la stucture des tissus mous, elle n'a pas d'autre point de fixation et elle ne peut plus empecher l ' étirement et la fonction correcte de cette structure.

L'opération de myoténofasciotomie n'est absolument pas invasive car il n'est pas nécessaire d'ouvrir. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Il y existe très peu d'effets secondaires, les résultats sont définitifs et visibles très rapidement, de nombreux témoignages corroborent les effets réels de la Myoténofasciotomie.

L'expérience du Professeur NAZAROV lui permet d'affirmer qu'il vaut mieux commencer à opérer les patients à l'âge de 3 ans, lorsqu'il n'y a pas encore de luxation, de difformités ou de contractures des articulations et des os. Il faut donner à l'enfant la possibilité de commencer à marcher lorsque les muscles ne sont pas atrophiés. Avec le temps qui passe, si le patient n'est pas soumis à un traitement ou à une réhabilitation, les contractures peuvent être encore plus rigides et plus nombreuses, et l'atrophie musculaire augmente. Il faut tenir compte du fait que les patients souffrant de ces pathologies peuvent avoir besoin de plusieurs phases d'opérations, étant donné que de nouvelles contractures musculaires peuvent se former lors de la croissance des patients et lorsque les mouvements des extrémités augmentent.

Les effets désirés de ce traitement sont les suivants :
1) Résultats généraux : augmentation et amélioration des mouvements, élimination de la rigidité locale, amélioration de l'irrigation, récupération de la vitalité et diminution du processus de dégénération de dystrophie des tissus mous, élimination ou diminution des symptômes de douleur.
2) Résultats fonctionnels : amélioration des fonctions des mains, des bras, des jambes et des autres structures de l'appareil moteur. Amélioration de l'équilibre du corps, de la station assise, de la verticalité et de la marche. L'augmentation de la masse musculaire et de la consolidation des muscles. La libération de la croissance des os et des autres structures des tissus mous. Amélioration de la mastication, de la parole, de la déglutition. Diminution de la spasticité.