https://actu.fr/normandie/boos_76116/pres-rouen-cette-association-organise-deux-lotos-aider-petite-adele_18336040.html

Près de Rouen, jouez au loto pour aider la petite Adèle, atteinte de paralysie cérébrale

L'association « Pour aider Adèle », organise deux lotos les 1er et 2 septembre 2018 près de Rouen. La petite fille souffre d'une paralysie cérébrale et nécessite une rééducation.

Publié le 30 Août 18 à 8:15

Adèle est une petite fille courageuse et toujours souriante. Les deux lotos organisés le premier week-end de septembre 2018 à Boos, près de Rouen (Seine-Maritime) ont pour objectif de financer la rééducation de la petite fille. (©Le Bulletin de l’arrondissement de Rouen)

Les 1er et 2 septembre 2018, la solidarité sera au cœur des habitants de Boos, près de Rouen (Seine-Maritime) et des alentours, à l’occasion des deux lotos organisés pour Adèle, qui nécessite une rééducation onéreuse. Elle souffre d’une paralysie cérébrale.

Une rééducation très onéreuse

La petite fille a trois ans. Victime à la naissance d’une paralysie cérébrale, elle présente un retard du développement moteur. Au mois de mai, elle a été opérée à Barcelone pour réduire ses rétractations musculaires.

Il y a eu un long protocole post-opératoire et nous n’avons repris la rééducation que début juillet. Adèle a gagné en souplesse au niveau des membres et surtout des mains et des pieds. Elle ouvre les mains et utilise son pouce. Elle peut désormais poser les pieds », explique Camille, sa maman.

En septembre 2018, elle retournera à Barcelone pour une rééducation de quinze jours, adaptée à son opération.

Nous avons réservé longtemps à l’avance puisque nous nous y rendrons plusieurs fois dans l’année. Il n’y a pas de centre en France.

Cette rééducation n’est pas remboursée et coûte cher, environ 3 500 euros à chaque fois.

De nombreux sponsors pour le loto

De multiples sponsors du plateau et des environs ont répondu à l’appel de l’association « Pour aider Adèle » et offrir des lots importants. La mairie de Boos a prêté la salle des fêtes de la Gribotière pour les 1er et 2 septembre 2018. Quant au matériel pour le loto, il appartient à l’USMEF, le club de foot du Mesnil-Esnard / Franqueville. De nombreux bénévoles seront là pour vérifier les grilles et distribuer les lots. Toutes les conditions sont donc remplies pour passer un moment agréable, convivial et solidaire.

thumbnail_Boos-loto_Adéle_ph_n°001_paysa

Boos : la colère de Camille Muller, sans AVS pour la rentrée de sa petite fille

https://www.paris-normandie.fr/region/boos--la-colere-de-camille-muller-sans-avs-pour-la-rentree-de-sa-petite-fille-IE13608000

 

Camille Muller, la maman de la petite Adèle atteinte d’une paralysie cérébrale qui entraîne des problèmes moteurs, est en colère. À quelques jours de la rentrée scolaire, sa fille de 3 ans et demi doit entrer en première année d’école maternelle. Mais à ce jour, elle n’a pas d’auxiliaire de vie scolaire (AVS).

« La MDPH [Maison départementale des personnes handicapées, NDLR] a donné son accord fin juillet pour un temps partiel. Je voudrais qu’elle aille en classe tous les matins de 9 h à 12 h pour commencer. Seulement, je n’ai aucune nouvelle de l’inspection académique. J’ai beau appeler plusieurs fois par jour, sans identification on me répond simplement qu’on ne connaît pas les budgets et que les commissions sont en cours », explique la maman. « C’est déjà assez difficile comme cela. On se bat chaque jour, alors comment expliquer à Adèle qu’elle doit attendre pour aller à l’école. C’est de l’exclusion supplémentaire. Ma fille a le droit de savoir et c’est une obligation qu’elle soit traitée comme les autres enfants », lance Camille, qui ne sait plus à qui s’adresser. « La MDPH me dit que ce n’est plus de son ressort. Je veux une réponse et ne pas rester dans l’ignorance. La promesse d’avoir une AVS ne doit pas être de vains mots. »

En attendant, la rentrée est le lundi 3 septembre !

image_content_24103104_20180829210052.jp
paris normandie.jpg